Page d'accueil

Ciné Télé Revue

L’ABC DU VRAI « MASSAGE TANTRIQUE »

Lorsque l’on parle de « Massage Tantrique®» on l’associe souvent au sexe. Il suffit de lire les annonces sur la toile informatique pour s’en rendre compte. Pourtant, le « Tantrisme » est une ancienne philosophie orientale née en Inde vers l’an 3000 avant JC, avec le culte du dieu hindou Shiva et de sa déesse Shakti. Le Tantrisme voit la création du monde comme un acte d’amour. Ce n’est donc ni une secte, ni une pratique sexuelle. Nous avons tenté d’en savoir un peu plus en nous rendant dans un centre spécialisé à Bruxelles.

Mary Hash a ouvert ses portes il y a déjà dix-sept ans et est l’œuvre de Marie et Thierry Raes. Chaque jour, de nombreuses personnes voire même des people débarquent dans cet espace bien être afin de se ressourcer et de retrouver une forme d’expansion de leur conscience. Selon le couple, ce type de massage aide le corps à se libérer de sa « carapace tout en invitant l’esprit à l’imagination et à la méditation ». Le client ou plutôt l’ « Hôte » comme est appelé chaque personne entrant chez Mary Hash est convié à retrouver un plaisir et une extase de l’esprit. Rien de plus ! « Une majorité de personnes croient toujours que le Massage Tantrique équivaut uniquement au massage de la zone génitale » nous explique Dominique Delrot, psychothérapeute et sexothérapeute. "Eh bien non, c’est faux. Il s’agit d’un accompagnement permettant à chacun de (re)trouver la confiance en soi, de (re)découvrir les limites et le respect de son corps et par conséquent d’amorcer un processus d’évolution de l’Être par l’éveil, le développement et l’épanouissement de ses sens, de sa sensualité et de sa sexualité."

Tout en confirmant ces propos, Marie Raes rétorque : « Il est temps d’arrêter de véhiculer ce genre de propos. Dès 1992, nous avons commencé par mettre au point un massage englobant l’Être dans sa totalité : le « Massage Tantrique ». Son but est de réveiller l’énergie contenue dans la zone génitale et lovée dans l’os triangulaire sacré, que l’on appelle la Kundalini. Il s’agit d’un massage peau à peau masseur(seuse)/massé(e) de l’entièreté du corps. Dès l’éveil de cette énergie, nous accompagnons notre Hôte vers l’apprentissage de la montée de la Kundalini le long de la colonne vertébrale jusqu’à sa libération au sommet du crâne. De cette manière, c’est tout l’ensemble du corps qui est irradié par la puissance de cette énergie. Comme vous l’aurez compris, Le Tantrisme va bien au-delà de l’excitation et du simple orgasme. » Ce massage est également lié aux chakras.

C’est quoi un chakra ?

Le terme ‘chakra’ signifie « roue » en sanscrit et désigne un point précis du corps. Quand l’énergie sexuelle est réveillée, elle se transforme en passant par 7 centres énergétiques importants : « les chakras ».



Le 1er chakra : Mûlâdhâra ou chakra racine

Il est le centre de notre circulation énergétique subtile et est associé aux sensations de vie et de survie. Il forme la base vitale pour les 6 autres chakras supérieurs. Il nous permet de nous relier au réservoir énergétique inépuisable de l’énergie de la Kundalini. Un fonctionnement disharmonieux de ce 1er chakra peut-être la conséquence d’excès de plaisirs physiques et matériels entraînant une difficulté dans la faculté du « donner-recevoir », pouvant créer un manque de « lâcher-prise » qui peut se manifester par des blocages tels que : constipation, sensation de manque, culpabilité sexuelle…

2ème chakra : Svâdhishthâna ou chakra sacré

Il est le centre des émotions originales, des énergies sexuelles et des forces créatrices. Il nous permet d’entrer spontanément et harmonieusement en relation avec autrui. Un fonctionnement disharmonieux du 2ème chakra peut engendrer des troubles émotionnels et sexuelles.

« Dès lors que le Massage Tantrique est une technique permettant la mise en évidence des troubles voire des traumas sexuels» souligne Dominique Delrot. « Il est apparu vital pour l’équipe de Mary Hash de proposer une approche de « Sexothérapie-Corporelle » dont la « Génito-Thérapie® » fait partie. Cette technique a pour objectif principal la reprogrammation positive de tout vécu et/ou trauma passé ayant laissé une emprunte négative au niveau de la sphère génitale pouvant entraîner des troubles sexologiques divers tant chez la femme que chez l’homme. »

Voilà ce qui explique donc le terme « Thérapeutique » employé dans ce centre. « Lorsqu’un patient vient consulter pour un trouble ou un trauma sexuel, il est souvent judicieux d’associer à l’approche verbale, une approche corporelle par le biais soit du « Massage Tantrique » et/ou de la « Sexothérapie-Corporelle». Cette approche corporelle aura tout son sens tant dans l’accompagnement d’un trouble érectile, que dans un manque de désir, que dans l’anorgasmie, dans le processus de cicatrisation d’un traumatisme sexuel… » nous explique Dominique Delrot. « Le Tantrisme est un outil intéressant qui a de nombreuses vertus. » Ce massage aide également certains couples dont la sexualité est devenue pauvre voire quasi-inexistante. « Dans ce cas précis, nous proposons un processus dit de découverte » nous explique Thierry Raes. « Le massage en lui-même ne sera donc pas suggéré immédiatement mais un peu plus tard lorsque le couple sera prêt.».

Toujours dans le cadre thérapeutique, le « Massage Tantrique» accompagne également les handicapés mentaux et moteurs. « Là, aussi, il faut arrêter d’exclure ces personnes » souligne Marie Raes. « Elles ont besoin aussi d’un accompagnement érotique. C’est un de nos objectifs pour les mois à venir, nous battre pour cette cause du handicap et créer une sorte de passerelle entre ces personnes et nous au travers de cette technique de massage ».

Le 3me chakra : Manipûra ou chakra du plexus solaire

Il représente notre soleil, notre centre de force. Il est le siège de notre personnalité. Il purifie les désirs et les instincts des 2 chakras inférieurs. Un fonctionnement disharmonieux du 3ème chakra peut entraîner un manque d’assurance et de spontanéité dans les actes et désirs, une peur de l’acte sexuel,…

Le 4ème chakra : Anâhata ou chakra du cœur

Il fait la jonction entre les 3 centres psycho-émotionnels inférieurs et les 3 centres mentalo-spirituels supérieurs. Il est le centre d’ « Amour » pour soi et pour l’autre. Avec l’amour, l’acte sexuel devient un partage plus élevé, plus sain et extatique. Il nous apporte la capacité de nous identifier et de ressentir, de nous adapter et de vibrer, le désir de « toucher » et d’ « être touché ». Un fonctionnement disharmonieux du 4ème chakra peut entraîner une peur de l’attachement et du détachement.

Le 5ème chakra : Vishuddha ou chakra de la gorge

Il est le centre de l’expression, de la communication. Il fait le lien entre nos pensées et nos ressentis, entre nos impulsions et nos réactions. Un fonctionnement disharmonieux du 5ème chakra peut entraîner un dérèglement de l’entente entre la « tête » et le « corps », une difficulté à ressentir ayant pour conséquence une tendance à satisfaire les désirs et besoins de l’autre au lieu de reconnaître et de suivre les siens, une envie de faire « semblant » par peur de ne pas correspondre au désir de l’autre comme par exemple la simulation de l’orgasme.

Le 6ème chakra : Ajnâ ou chakra frontal ou 3ème œil

Il est le siège de tous les processus de conscience, de l’intuition, de l’imagination qui nous permet de tout comprendre sans avoir à utiliser la raison et la logique. Un fonctionnement disharmonieux du 6ème chakra peut entraîner un excès de désirs matériels, de besoins physiques et d’émotions irréfléchies. L’acte sexuel perd de son mystère et de son excitation et la vie apparaît morne et dénuée de sens.

Le 7ème chakra : Sahasrâra ou chakra coronal

Il est le siège de l’accomplissement suprême de l’homme. Il est l’union entre le « Moi Individuel » et le « Moi Universel ». Il apporte « Sagesse » et « Sérénité ». L’amour sexuel devient une expérience extatique, mystique. La fusion avec le partenaire est physique, émotionnelle et spirituelle. Il permet la transformation de l’acte d’amour en une communication des « Âmes ». Un fonctionnement disharmonieux du 7ème chakra peut entraîner une tendance à vivre dans un monde fantasmagorique, dans une utopie, dans une irréalité de vie.



La séance du tantrisme…

« La session se déroule dans une pièce sombre remplie de petites bougies disséminées un peu partout et accompagnée d’un effluve d’arômes afin de donner une atmosphère apaisante » nous explique Thierry Raes. « L’Hôte se couche sur un futon et pendant la durée de la session déterminée au départ par ce dernier, tout son corps sera massé avec une huile chaude. » Tout comme le receveur, le donneur sera également nu « ceci, pour ainsi éviter la pudeur et être en adéquation avec l’Hôte. Il n’y a donc pas de tabous, c’est notre philosophie ».

Le seul but du vrai « Massage Tantrique » est d’accompagner toute personne à retrouver l’apaisement intérieur et à cicatriser certains traumatismes profonds.

Fabrice STAAL
Mars 2010

  Since 1992 - Copyright © Mary Hash 2009 - All rights reserved